Pango.fr-Agence N° 1 spécialisée SXO,SEO+UX

PAGE CATÉGORIE

Nous pensons vos pages catégories en amont, les rédigeons et les optimisons pour améliorer vos taux de conversion.

Chez PANGO, nous vous proposons une méthodologie sur mesure

Définir

Nous définissons ensemble les critères d’évaluation nécessaires pour dégager des actions à mettre en place et réagir au plus vite face à un marché concurrentiel et/ou une technologie en perpétuelle évolution.

Récolter

En fonction des critères d’évaluation choisis, nous récoltons un maximum d’informations pour nous appuyer sur des faits, des données, des best practices sur lesquels fonder une analyse pertinente.

Analyser

Les analyses des données et du site sur les critères d’évaluation choisis sont réalisées par des experts du métier : des UX designers et consultants SEO ayant au moins 7 ans d’expérience.

Recommander

Notre analyse nous permettra de dégager des axes d’amélioration à mettre en place. Nous vous livrons des recommandations classées par priorité, rapidité, mise en œuvre et coût.

Entre 2 et 3 jours

À partir de 800 € HT

Contactez-nous pour booster vos conversions

Qu’est-ce qu'une page catégorie ?

Après votre page d’accueil, la page catégorie est l’étape la plus importante de l’entonnoir de conversion. Elle se situe au-dessus des fiches produits dans la hiérarchie d’un site. Il s’agit essentiellement d’une page thématique pour un groupe de produits. Elle aide l’utilisateur à naviguer vers la section du site qu’il souhaite et à trouver les types de produits spécifiques qu’il recherche.

Par exemple, un magasin de vêtements peut proposer des pages catégories pour les “pantalons pour femmes”, les “pyjamas pour enfants” et les “blousons pour hommes”.

l'étape la plus importante de l’entonnoir de conversion

Pourquoi les pages catégories sont-elles si importantes ?

Comme dans un supermarché physique, plus il est facile de naviguer dans les rayons et de trouver les produits souhaités, plus il sera facile pour les gens d’acheter. Les pages catégories sont comme les allées d’un magasin : bien conçues, elles aideront vos clients à vivre une expérience d’achat fluide et satisfaisante.

Les pages catégories permettent le maillage interne du site, en liant certaines d’entre elles et en dirigeant vers les fiches produits. Composantes clés de l’architecture du site, elles permettent aussi de distribuer leur pagerank. Le calcul de cet indicateur permet à Google de mesurer la qualité et la quantité des liens reçus par une page afin de la classer.

En matière de commerce électronique, le fait de disposer d’un contenu de bonne qualité, utile, informatif et pertinent sur vos pages de catégories signifie que vous pouvez vous assurer que les moteurs de recherche comprennent l’objectif de vos pages et la valeur de votre contenu pour un utilisateur, tout en servant efficacement vos acheteurs potentiels.

Lorsqu’un visiteur atterrit sur une page de catégorie en rapport avec sa requête de recherche, son expérience utilisateur est améliorée et il sera plus enclin à acheter ce qu’il recherche chez vous.

Attention à ne pas être trop spécifique. Il est nécessaire de veiller à ce que le contenu puisse être utilisé pour des correspondances suffisamment larges, par exemple “taies d’oreiller bleues”.

Un contenu de page catégorie bien optimisé vous permettra :

  • d’attirer plus de visiteurs,
  • de générer un trafic qualifié,
  • d’améliorer vos conversions,
  • d’augmenter votre chiffre d’affaires.

Créer une expérience d'achat fluide et satisfaisante

Comment définir ses pages catégories

Avant même de commencer à structurer et à optimiser les pages de votre site, vous devez décider des pages de catégories dont vous avez besoin.

Quels sont les produits qui apportent le plus de valeur à votre entreprise ?

Avant de commencer à chercher ce que les gens recherchent, vous devez déterminer les lignes de produits sur lesquelles vous souhaitez vous concentrer pour créer du contenu, surtout si vous partez de zéro.

Vous pouvez choisir de :

  • donner un coup de pouce à vos meilleures ventes,
  • optimiser des lignes de produits moins performantes,
  • privilégier des lignes de produits qui offrent plus de valeur et des marges plus élevées.

Investir dans le contenu doit avant tout assurer un bon retour sur investissement.

Réaliser une étude de mots clés

Une fois que vous avez déterminé vos priorités, l’étape suivante consiste à effectuer une recherche de mots clés pour vous aider à déterminer les pages de catégories que vous devez développer pour votre site.

Rappelons que les mots clés doivent prendre en compte :

  • le volume de recherche
  • la difficulté à se positionner
  • notre position actuelle
  • l’intention de recherche

Les pages catégories doivent présenter un équilibre entre l’offre proposée, la recherche de l’utilisateur et ce que le moteur de recherche va finalement classer.

  • Les mots clés plus génériques, plus larges, correspondent généralement aux catégories de premier niveau.
  • Les mots clés plus spécifiques et plus longs sont quant à eux utilisés pour les pages de sous-catégories et les fiches produits.

Précisons que 70 % des recherches sont effectuées à partir de mots clés de longue traîne.

Même si vous avez déjà des pages de catégories sur votre site, la recherche de mots clés vous aidera à identifier les pages supplémentaires dont vous pourriez avoir besoin et les termes pour lesquels vous devriez optimiser vos pages.

Cet audit sémantique pourra également vous aider à mieux structurer votre site en optimisant son arborescence et en le rendant donc plus convivial pour l’utilisateur.

Il est possible de découvrir de nouvelles opportunités en créant par exemple une page de catégorie spécifique basée sur ce que les utilisateurs recherchent.

Cibler la bonne intention de recherche

Quel est le véritable objectif de l’utilisateur ? Revenons sur l’importance de l’intention de recherche et distinguons les principaux type de requêtes : 

  • Mots-clés commerciaux/transactionnels : Les mots-clés commerciaux dirigent les consommateurs vers des sites qui vendent les produits qu’ils cherchent à acheter. Les mots-clés transactionnels ciblent spécifiquement les consommateurs qui sont désireux d’acheter immédiatement et peuvent être facilement convertis en ajoutant des termes comme “acheter”, “acheter” et “à vendre”.

  • Mots-clés informationnels : Les utilisateurs qui recherchent des informations éducatives sur un certain sujet ou produit recherchent souvent des mots clés comportant des mots d’interrogation tels que “comment”, “quoi”, “où” et “pourquoi”.

  • Mots-clés de navigation : Les utilisateurs de moteurs de recherche qui veulent trouver la page web d’une entreprise spécifique recherchent souvent la marque par son nom.

Dans le cas présent, assurez-vous d’identifier des termes pour vos pages de catégorie qui ont une intention transactionnelle élevée. N’oubliez pas que les pages de catégories sont plus utiles aux consommateurs qui savent déjà quel type de produit ils recherchent et qui ont l’intention sérieuse ou immédiate de faire un achat. Les mots clés transactionnels ciblent les consommateurs à ce stade de leur parcours client, ce qui les rend idéaux pour les pages de produits.

Les requêtes informationnelles peuvent être intéressantes à cibler sur un blog, mais pas pour vos pages de catégorie, qui sont conçues pour encourager à convertir les acheteurs arrivés à la fin du parcours d’achat.

Sélectionnez donc des mots clés qui ont une forte intention d’achat, et non des termes généraux qu’un utilisateur chercherait pour trouver des ressources informatives.

Par exemple, il conviendra de distinguer les deux requêtes suivantes :

  • Intention informationnelle : quelles fleurs acheter pour la fête des mères
  • Intention transactionnelle : commander des fleurs pour la fête des mères

Une fois que vous avez obtenu votre liste de mots clés, il faut déterminer les pages correspondantes, ainsi que les sujets qu’elles doivent couvrir. Il convient alors de développer une stratégie de contenu et un calendrier éditorial, en n’omettant pas de tirer parti de la saisonnalité éventuelle.

Analyser le classement actuel de vos pages catégories

Si vous avez déjà des pages de catégories sur votre site, un examen de votre visibilité sur les moteurs de recherche vous aidera à identifier où vous pouvez améliorer le contenu de ces pages pour obtenir de meilleurs résultats. Il vous suffira peut-être d’apporter quelques petites améliorations pour voir une grande différence.

Utiliser la barre de recherche interne

Analyser à l’aide d’un outil comme Google Analytics les termes recherchés par les visiteurs directement sur le site offre de précieuses informations. La découverte des requêtes entrées dans la barre de recherche interne vous renseignera ainsi sur de nouvelles opportunités.

Si un grand nombre de visiteurs recherchent un type de produit qui ne bénéficie pas de catégorie, c’est l’occasion ou jamais pour corriger le tir et créer la page dédiée.

Par ailleurs, la recherche interne vous révélera aussi si les informations sont suffisamment accessibles. Si le produit est difficilement trouvable via la navigation et que l’utilisateur doit passer par la barre de recherche, c’est un signe qu’il faut revoir l’architecture de votre site.

Demander l'avis des visiteurs

Analyser les commentaires des visiteurs d’un site peut révéler des informations utiles sur les pages de catégorie dont vous pourriez avoir besoin s’ils n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient. 

Pour cela, rien de plus simple que mettre en place une fenêtre pop-up de sortie qui s’affiche pour les utilisateurs qui n’ont pas converti. Il suffit de leur demander :

“Avez-vous trouvé tout ce que vous cherchiez aujourd’hui ?” ou “Qu’est-ce qui aurait pu améliorer votre expérience aujourd’hui ?”.

Comment structurer les pages catégories ?

Accessibles dans la navigation d’un site web, les pages catégories soulignent clairement à Google qu’elles sont importantes et qu’elles disposent de liens forts. Il importe donc de les structurer de manière à faciliter leur compréhension par les moteurs de recherche et les utilisateurs.

Il faudra au préalable réfléchir à la manière de répartir au mieux les produits au sein de catégories. Un outil de mind mapping,  pour développer une carte mentale, se révèle très pratique. Étudier la concurrence vous donnera de précieux indices.

Le menu ou barre de navigation : élément clé de l'architecture de l'information

La barre de navigation est la clé de voûte de votre organisation. Segmentant le site en catégories, elle oriente les utilisateurs et les aide à trouver ce qu’ils recherchent, de manière fluide et rapide.

Gardez également à l’esprit que la navigation par catégorie affecte l’indexation, l’autorité et la pertinence de chaque page dans la recherche organique. Ainsi, l’inclusion de mots pertinents dans la navigation et les filtres sera bénéfique pour le classement.

Les liens intégrés dans le footer, le pied-de-page, doivent être utilisés avec parcimonie et diriger uniquement vers les pages de catégories et de sous-catégories les plus intéressantes. On utilisera également le footer pour des pages qui ne sont pas liées ailleurs.

Enfin, il est essentiel de penser la structure du site en préparant l’avenir : il faut prévoir de la place pour développer les menus et intégrer davantage de catégories et sous-catégories au fil du temps.

Demander l'avis des visiteurs

Voulez-vous que les internautes cliquent sur des liens de haut niveau et visitent des pages de catégories pour naviguer plus loin ? Ou préférez-vous qu’ils aillent dans les sous-catégories en survolant les liens pour trouver les produits souhaités, comme sur le site de Boulanger ?

Les méga-menus fonctionnent plutôt bien sur les sites e-commerce, en permettant d’afficher clairement et simplement les pages de catégories supérieures et les pages de sous-catégories. C’est le cas notamment chez les grands détaillants disposant d’un large catalogue de produits. Les pages principales doivent être bien visibles et facilement accessibles. 

Une structure de navigation simple pour les sites de commerce électronique comprend donc généralement les éléments suivants :

  • Des pages de catégories supérieures
  • Des pages de sous-catégorie de 1er niveau
  • Des pages de sous-catégorie de 2e niveau

L’ajout de sous-catégories présente l’avantage de rendre l’expérience d’achat plus rapide pour les visiteurs, qui peuvent ainsi parcourir votre site sans avoir à quitter la page. Il convient de noter que les pages de catégorie supérieure se trouvent généralement sous la navigation principale du site. Les pages de catégorie deviennent plus spécifiques à mesure que l’on descend dans la hiérarchie. Leur précision peut être corrélée à une plus une forte intention d’achat.

Barres de navigation horizontales ou verticales ?

Les menus horizontaux se justifient pour :

  • afficher les éléments en priorité décroissante, de gauche à droite,
  • économiser de l’espace sur la page,
  • utiliser des menus déroulants pour développer les catégories,
  • gagner en visibilité : les barres supérieures sont faciles à trouver.

C’est le choix opéré par Amazon.

Les barres de navigation verticales, elles, sont à privilégier pour :

  • inciter à consulter toutes les catégories, car le balayage vertical est plus naturel pour les utilisateurs,
  • donner le même poids à toutes les catégories,
  • le cas d’un catalogue complexe d’articles, incluant de nombreuses variables (par exemple, la catégorie “téléviseur” et ses filtres par type de technologie, taille d’écran, marque).

Trouver l'équilibre entre le référencement et l'ergonomie

Pour profiter au maximum du référencement, les étiquettes de navigation doivent contenir des mots clés. Cependant, il convient de trouver un équilibre entre SEO et UX : les utilisateurs doivent trouvent aussi facilement que possible ce qu’ils cherchent sur le site. 

On trouve parfois des catégories un peu “fourre-tout” regroupant des produits qu’on aurait tendance à associer dans la vie de tous les jours, comme des meubles de salle de bains et des luminaires dédiés. Si le but est de regrouper les besoins des utilisateurs, ce n’est toutefois pas toujours une bonne option pour le référencement. 

Créer des catégories distinctes présentant des liens vers des catégories complémentaires ou étroitement liées se révélera la meilleure solution.

Le fil d’Ariane

Le fil d’Ariane, ou breadcrumb en anglais, est une fonctionnalité majeure pour guider les visiteurs. Il révèle leur emplacement exact sur le site et les renseigne sur leur parcours. Cette indication se montre particulièrement utile si les utilisateurs ont cliqué sur de nombreux liens pour arriver à un certain produit.

Comment rédiger la description d’une page catégorie

Les pages de catégories reposent sur la simplicité et l’organisation pour offrir une expérience utilisateur homogène. Pour leur conception et leur optimisation, il convient alors de combiner deux stratégies SEO et UX à première vue opposées :

  • Ajouter suffisamment de texte pour cibler efficacement les mots clés.
  • Conserver un design simple, axé sur le visuel pour ne pas alourdir le contenu et distraire le visiteur de la galerie de produits.

Trouver un équilibre entre ces deux objectifs s’est avéré difficile pour beaucoup. C’est tout l’enjeu du SXO.

Quelle longueur pour le contenu d’une page catégorie ?

Disposer de mots clés n’est qu’une première étape, il faut désormais s’en servir à bon escient et élaborer un contenu de qualité. Certaines écoles conseillent de limiter la quantité de texte à 3 ou 4 phrases pour éviter que la page entière ne soit dominée par des mots. Sur mobile, notamment, les utilisateurs ne doivent pas avoir besoin de scroller vers le bas pour découvrir les premiers produits.

Néanmoins, l’ajout d’un contenu optimisé de 400 mots minimum est vivement recommandé pour favoriser le positionnement de la page sur les moteurs de recherche.

Ce texte destiné à la page catégorie possède 2 atouts :

  • Il renseigne les utilisateurs en leur fournissant des informations complémentaires.
  • Il aide au référencement naturel.

Afin de satisfaire aussi bien l’utilisateur que le moteur de recherche, il suffira de couper le texte en 2 parties :

  • une brève description de la catégorie au-dessus des produits,
  • un contenu plus détaillé exploitant au mieux les mots clés en bas de page.

Organiser le contenu de la catégorie

Les stratégies suivantes permettent d’intégrer sans heurt des sections de texte plus importantes dans les pages catégories :

  • Contenu rétractable ou accordéon : L’inclusion d’un texte rétractable avec des options “voir plus” et “voir moins” permet d’éviter de surcharger l’utilisateur et de compliquer la mise en page. Précisons toutefois que la pratique serait bien davantage adaptée aux visiteurs mobiles. En effet, Google aurait tendance à dévaluer le contenu caché sur desktop.

  • FAQ : Constituée de très brefs paragraphes et intégrant des mots clés, une section de questions/réponses trouvera parfaitement sa place en bas des pages catégories. 

  • Déclaration de valeur : S’inscrivant dans une démarche sociale et environnementale, il est possible de décrire comment les produits sont fabriqués, quels matériaux sont utilisés

Optimiser les balises titre et meta description

Les métadonnées comprennent le titre et la description de votre page. Intégrées dans le code HTML, elles sont présentées aux utilisateurs dans les résultats de recherche. Elles constituent la forme de base de l’optimisation du contenu. Elles sont généralement accessibles pour être optimisées dans les CMS (les systèmes de gestion de contenu), à l’image d’un WordPress.

  • La balise Title est l’élément le plus influent de la page. Facteur de classement, elle doit inclure les mots clés ciblés sur la page catégorie.

  • La balise meta description doit être descriptive, attrayante et illustrer le contenu de la page. Non seulement une description bien rédigée augmentera le taux de clic (CTR) et fournira des informations utiles, mais elle aidera également à transmettre la personnalité de votre marque à vos clients.

Soigner la pertinence des titres et intertitres

Si la balise Title est primordiale, il convient par ailleurs d’optimiser les titres et sous-titres composant le contenu de la page catégorie. 

Les sous-titres permettent d’ajouter une organisation visuelle bénéfique au visiteur et de tirer parti des sous-catégories de produits. Cette structure aide aussi les moteurs de recherche à comprendre le contexte du contenu d’une section particulière.

Ces Hn (H1, H2, H3…) doivent intégrer des mots clés, alternant synonymes et variantes du mot clé principal et mots clés secondaires. Le titre principal, le H1, en haut de page, renforce le thème de la balise, tandis que les sous-titres soulignent ainsi les thèmes secondaires.

Optimiser la description des catégories

Les descriptions de catégories ajoutent du contenu original à la page tout en améliorant son classement dans les moteurs de recherche. Elles fournissent aussi aux clients des informations utiles sur la marque.

Plus important encore, les descriptions de catégories s’insèrent à mi-chemin de l’entonnoir de conversion ; une description de catégorie pertinente peut rapprocher les clients d’une fiche produit, tandis qu’une description médiocre peut augmenter le taux de rebond.

Si de nombreuses techniques existent pour optimiser un tel contenu, gardez en tête qu’il n’existe pas une méthode unique et que la page catégorie parfaite n’existe pas. L’objectif reste avant tout de dépasser la concurrence. Voici quelques conseils qui vous guideront sur la bonne voie.

Résumer l’essentiel de la catégorie

La page catégorie doit fournir toutes les informations nécessaires pour inciter les visiteurs à rester sur le site et à découvrir les produits. 

Bien entendu, chaque produit présenté sur une page de catégorie doit comporter un nom, un prix et une brève description. Mais il s’agit de la moindre des choses, et il serait dommageable de s’arrêter là.

Au contraire, profitez de la page catégorie pour mettre votre marque en valeur en affirmant votre ton. C’est l’occasion d’exprimer votre passion pour vos produits et de mettre en avant votre expertise au service de vos visiteurs. En effet, les utilisateurs sauront qu’ils sont au bon endroit si vous leur expliquez quels sont ces produits et comment ils leur seront utiles. 

La description de la catégorie doit ainsi répondre aux questions suivantes :

  • Comment ces produits répondent-ils à un besoin et résolvent-ils un problème ?
  • Comment ces produits apportent-ils une valeur ajoutée ?
  • Ces produits correspondent-ils à certains usages, certaines saisons, certaines occasions, certains styles ou certains types de personnalité ?

À mi-chemin du parcours d’achat, les clients potentiels doivent donc être rassurés et persuadés. Des informations utiles les inciteront à passer à l’action.

Attention toutefois à ce que le texte informatif ne l’emporte pas sur les aspects commerciaux de la page. La page doit se concentrer sur la conversion des ventes, avec des images et des descriptions de produits riches et une navigation utile.

Quel est donc le bon dosage à adopter ? Une étude des dix premières positions sur la SERP attribuées à des pages catégories concurrentes ciblant un mot clé transactionnel permettra de vous guider sur la bonne voie. Analysez leur contenu, inspirez-vous-en et proposez mieux. Il n’existe pas de recette miracle : testez, mesurez, optimisez.

Optimiser le maillage interne

Le maillage interne consiste à tisser des liens hypertextes entre les différentes pages d’un site. Les liens peuvent diriger vers d’autres produits, catégories et sous-catégories. L’objectif est multiple : 

  • inciter les visiteurs à rester plus longtemps sur le site, 
  • augmenter les chances de réaliser une vente,
  • optimiser le référencement par les moteurs de recherche.

Si le maillage est important, le choix des ancres de lien compte également. Une bonne ancre permet d’augmenter le signal de pertinence de la page de lien et de celle de destination.  

Il est donc déconseillé d’utiliser un langage vague. Par exemple, les termes “En savoir plus”, “Cliquez ici” ou encore “Explorer” n’ont aucun sens pour les moteurs de recherche, tout comme les images liées sans aucun texte. Préférez un lien intégrant un mot clé, tout en veillant à diversifier votre profil d’ancres.

Mettre les offres en valeur

Si vous réalisez des promotions, offrez des remises sur les achats en gros, des retours gratuits ou une livraison gratuite à partir d’un certain montant, c’est l’endroit idéal pour le mentionner. 

Les pages de catégorie peuvent en effet annoncer des articles en solde, des programmes de fidélité, des produits apparentés ou tout autre message que vous souhaitez faire passer aux acheteurs. Utilisez également ces fonctionnalités pour l’optimisation de la recherche organique.

Deux éléments sont à vérifier :

  • Les descriptions sont bien codées sous forme de texte plutôt que d’être intégrées dans une image. 
  • Le contenu textuel est optimisé par un langage descriptif et des mots clés.

Se différencier grâce à une touche personnelle

La description d’une catégorie peut également être l’occasion de mettre en avant un élément original

  • un récit sur l’évolution des produits, 
  • la présentation d’avis clients, 
  • l’inspiration d’une collection actuelle. 

Une toute petite histoire et des clients réels permettent de susciter la curiosité et de convaincre de nouveaux visiteurs.

Optimiser les visuels

L’expérience en ligne doit compenser l’absence des ressentis perçus en situation réelle en magasin. C’est pourquoi il faut absolument soigner les contenus visuels. Optimiser les images permet d’augmenter le taux de conversion. Il faut donc privilégier des photos de haute qualité :

  • capables de rendre compte de la réalité du produit (couleur, texture…),
  • uniques, 
  • optimisées pour le référencement en intégrant un attribut Alt,
  • intégrées à la bonne dimension et compressées sans perte au format nouvelle génération WebP, par exemple, afin d’accélérer le chargement de la page.

Les visuels pourront également être interactifs en proposant une fonctionnalité de vue à 360 degrés ou encore la réalité augmentée. 

Confiez à Pango la création de vos pages catégories

Vous savez maintenant comment utiliser les descriptions de catégories, mais si vous avez déjà essayé de créer ces contenus, vous savez à quel point cela peut être difficile. 

Conscient des enjeux du SEO et de l’UX, Pango vous facilite la tâche. Depuis la réflexion sur votre arborescence et la création de vos catégories jusqu’à la création de descriptions personnalisées, notre agence SXO sera votre partenaire privilégié dans la construction de votre marque, le renforcement de votre référencement et l’optimisation de vos conversions.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons créer des pages catégories de qualité pour votre site.

Notre offre SXO en détail

Nous concevons sur mesure une méthodologie qui correspond à vos besoins et à votre budget.

Nous utilisons plusieurs outils et méthodes d’experts, que nous combinons et adaptons pour répondre de manière flexible à votre demande précise.

ATELIER D’EXPERTS

Consultant SEO et UX designer se réunissent pour travailler ensemble

STRATÉGIE DE CONTENU

Arborescence, landing page et contenu adapté

SXO WORKFLOW

Définir l’expérience proposée à l’utilisateur à chaque étape de sa recherche

PROTOTYPE

Design des wireframes adaptés à la stratégie SXO identifiée