2022 : Pangotrip à Viva Technology

Une grande période de crise pour les salons et conférences que celle du Covid-19… Mais aussi une occasion idéale pour se réinventer et innover. Après tout, on n’en attend pas moins de la part de l’événement européen numéro 1 dans le domaine des nouvelles technologies. 

En tout cas, deux ans d’absence pour un salon réunissant pas moins de 91 000 visiteurs, il n’en fallait pas moins à Viva Technology pour se diversifier à l’aide d’une édition au format hybride, mi-physique mi-digitale. Et quelle édition ! Entre la multitude d’animations, de conférences et d’exposants plus prestigieux les uns que les autres, on se demande parfois où donner de la tête. Le staff de Viva Technology aussi bien que les groupes Publicis et Les Échos-Le Parisien, coorganisateurs, y ont mis le paquet, c’est certain. 

La team Pango s’est invitée, du 15 au 18 juin 2022, dans les allées du hall 1 de la Porte de Versailles pour faire le tour de la technologie entrepreneuriale de demain. Un si grand espace à explorer en si peu de temps : véritable challenge que voilà… Découvrons cet écosystème foisonnant.

Viva Technology, un carrefour entrepreneurial innovant

Entre les plus de 1500 exposants et 500 conférenciers prévus, tout autour de 149 pays représentés, difficile de s’orienter une fois les portes franchies. Le moins que l’on puisse dire en tout cas : niveau organisation, l’effort est présent ! Aménagement des espaces soigné, répartition alphanumérique claire et plans disséminés un peu partout fluidifient agréablement la visite. Quelques petites difficultés pour trouver certains exposants peuvent se manifester au départ, mais grâce aux indications fournies par l’application, on s’y fait vite.

Galaxie d'entreprises

Entre la multitude de thématiques parcourant le salon, santé ou médias, marketing ou ingénierie, la technologie se cache partout. Se rapprocher de grosses structures telles que Sanofi ou Manpower Group n’est pas que l’occasion de découvrir les nouvelles innovations des géants du monde de la tech et de l’entrepreneuriat. Leurs stands agrègent également divers nuages de start-ups, TPE et autres SaaS ayant reçu leur soutien. Engager la discussion n’est manifestement pas difficile : à raison de plus de 161 000 connexions business établies au cours de la semaine, pour à peu près 25 % des prospections annuelles des exposants, les performances sont garanties !

Les stands régionaux et nationaux mettent en avant les technologies futures avec d’autant plus de ferveur que le futur repose sur leur implication dans le soutien de tels projets. Start-ups à foison animent les espaces nationaux et régionaux de démonstrations hautes en couleur, à l’image de la caméra montée sur bras en motion-control exposé par le studio Spline aux alentours du stand de la région parisienne. Ou encore du PlacerBot introduit par les ingénieurs de Zoid Labs sur le stand indien, ordinateur spécialisé dans la fabrication de circuits imprimés en série. Informatique dernier cri et progiciels optimisés se côtoient dans l’ensemble du salon pour le plaisir des yeux et l’enthousiasme de l’imagination. En 2022, techniciens locaux et étrangers conservent assez de ressources pour continuer à nous faire rêver !

Viva Technology, promoteur d’une tech verte et inclusive

Salon à la pointe des questions entrepreneuriales et technologiques, ce qui ne lui a pas fait voler son nom, Viva Technology complète son implication dans le monde de demain à l’aide d’une démarche responsable.

Écoresponsable d’une part, grâce à un programme largement thématisé aux couleurs de l’écologie. Au moins une start-up dédiée à la question ponctue le stand de chaque grand groupe, quand ils n’y sont pas entièrement consacrés. C’est même l’occasion pour Total Énergies ou Engie de présenter leurs dernières mesures en termes d’énergies propres et d’emploi raisonnable de l’électricité. Certains prennent carrément le parti de l’interactivité en proposant des expériences uniques aux plus curieux. Si vous pensiez que Meta détenait le monopole des environnements virtuels, honorez Air Liquide d’une petite visite de leur centrale à hydrogène en Normandie… Via le métavers, oui ! Rien ne vaut une expérience immersive entre deux conférences pour sensibiliser la foule.

stand Total

Démarche responsable dans sa dimension humaine enfin, et notamment du côté des femmes et de la jeunesse. Les 149 pays représentés à Viva Technology confirment l’engagement du salon envers une tech internationale ; ne reste qu’à s’engager au service de l’inclusivité. Salesforce et BNP Paribas, sponsor du collectif Becomtech aux commandes de l’initiative Women & Girls In Tech (#WoGiTech), s’y sont engagés toute la semaine. Avec samedi comme point culminant : pas moins de 3000 jeunes filles y confirment leur participation à la Girls Hackademy, atelier de présentation et d’éveil des femmes à la tech et de déconstruction des clichés du secteur. Il nous tarde d’assister à l’ascension d’informaticiennes talentueuses conquises par cette conférence interactive…

Viva Technology, un rendez-vous de prestige

Qui sait, l’une d’entre elles à son tour remportera peut-être un jour le Female Founder Challenge organisé par le salon ? Peut-être même dépasseront-elles le projet écoresponsable de production de fils de couture solubles à la chaleur primé cette année en la personne de Vanessa Counaert, cofondatrice de Resortecs… Rien n’est moins sûr : en une dizaine d’années, le monde de la tech réserve encore bien des surprises !

À défaut de surprises, la multitude de prix décernés par Viva Technology confirme la multitude de possibilités que le milieu est à même d’offrir. Et vive le vin et la baguette : nous comptons une start-up française, spécialisée dans les assurances digitales, comme lauréate des Next Unicorn Awards : j’ai nommé Luko ! L’Hexagone réunit toujours une foultitude de talents dont nous pouvons continuer à être fiers.

L’effervescence ambiante encourage décidément les challenges de toutes sortes ; en témoigne la première édition des AfricaTech Awards, destinée comme son nom l’indique à l’émulation autour des entreprises africaines. Trois nominés représentant trois grandes thématiques du salon, pour le coup aucun souci de diversité. Le centre de recyclage kényan WEEE pour son concept d’e-management de tri des déchets, les solutions trouvées par la SaaS sud-africaine Click2Sure pour mettre en contact clients et assureurs, et enfin la plateforme pharmaceutique égyptienne Chefaa ; trois secteurs partageant la tech comme moteur de développement prodigieux.

Le Directeur général de la Société financière internationale (SFI) Makhtar Diop pour superviser la remise des prix, le ministre des Technologies et l’ambassadeur indiens Ashwini Vaishnaw et Jawed Ashraf en l’honneur de l’arrivée de l’Inde au salon en tant que “Country of the year” pour le 75e anniversaire de son indépendance… Et que dire de cette allocution du président ukrainien Volodymyr Zelensky projeté en hologramme, et d’une conversation d’Emmanuel Macron avec les CEO de Lhyfe, Lifen et l’ADA Tech School, sur ces thématiques décidément essentielles que sont l’environnement, la santé et la diversité ? 

Croiser la route, pendant le salon, du ministre de l’Économie Bruno Le Maire, de la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse ou encore de Bruno Bonnel, Secrétaire Général pour l’investissement, confirme que nous visitons un véritable carrefour de l’entrepreneuriat. De personnalités politiques en responsables de grandes entreprises, de micro-conférences en débats à forte médiatisation, à la porte de Versailles comme sur le web, Viva Technology s’impose comme un salon de référence internationale. En plus des 91 000 visiteurs, le salon revendique pas moins de 300 000 visites sur sa plateforme digitale et 400 millions d’utilisateurs touchés sur les réseaux sociaux. De quoi déchirer la toile de part en part…

Autant dire qu’au cœur d’une telle effervescence, la team Pango a du pain sur la planche. Restez informés pour une aventure riche en découvertes le long des allées de Viva Technology. Car du haut de ce succinct aperçu, nous sommes très loin d’en avoir simplement fait le tour…

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous aimerez lire

Leave a Comment