Pangotrip à Viva Technology (2) : Le recrutement en approches

La petite expédition de la Pango Team à Viva Technology se poursuit. Du 15 au 18 juin 2022, nous avons parcouru les allées du plus grand salon européen de la tech et de l’entrepreneuriat pour nous plonger dans l’avenir du monde du travail. Entre innovations technologiques, solutions RH, et marketing de pointe, c’est un programme chargé qui nous attendait.

Les chemins se croisent et les dialogues s’engagent. Employeurs et chercheurs d’emplois se côtoient sur les espaces des plus grandes marques comme les stands des start-ups les plus prometteuses. L’occasion, pour les visiteurs les plus à l’écoute, de s’imprégner des futurs stratagèmes de mise en valeur de leur profil… Et pour les audacieux de décrocher des opportunités de carrière sur place ?

groupe Manpower

Une petite halte à l’espace de discussion du groupe Manpower

Des solutions comme s’il en pleuvait

Yaggo, générateur d'humanité

Les exposants, en tout cas, ne comptent pas rester les bras croisés face aux lacunes dont souffrent les plus ou moins grandes entreprises dans leur processus de recrutement. Matthieu Penet en a fait son credo : “79 % des candidats affirment qu’une mauvaise expérience de recrutement génère chez eux une réaction négative” chiffre-t-il en introduction de la conférence donnée pour sa start-up Yaggo. Derrière ce nom plutôt incitatif se cache un “service qui aide les entreprises à répondre correctement à toutes les candidatures qu’elles peuvent recevoir”, explique le CEO. 

Dans un contexte de multiplication des candidatures aux postes-clés des sociétés, fournir une réponse personnalisée à chaque profil devient de plus en plus complexe, mais essentiel. Le pitch de Yaggo dans l’après-midi du mercredi de Viva Technology tend à relativiser ce constat, en apportant sa propre solution sur le plan pragmatique. “Les candidats veulent de la considération ? Il faut apporter la contextualisation, la personnalisation dans les échanges qui auront lieu avec lui” poursuit Matthieu lors de sa conférence. En collaboration avec ses clients, Yaggo se charge de simplifier leur processus de recrutement en produisant des réponses adaptées à chaque candidat, et même à leur proposer des solutions en cas de réponse négative.

Effet de la prestance orale du CEO, ou de l’originalité du concept proposé par Yaggo ? En tout cas, ça fonctionne ! Plusieurs spectateurs osent faire un pas vers Matthieu et Inès Plocque, CMO de la start-up, en fin de conférence pour échanger leurs coordonnées ou pousser plus loin et plus intimement la séquence de questions-réponses. Une véritable satisfaction pour le staff de Yaggo : “Plus nous réussirons à faire connaître nos solutions au plus grand nombre, plus nous arriverons à réparer le recrutement à grande échelle se félicite Inès, satisfaite de la visibilité offerte par leur emplacement à Viva Technology.

Skilleo, le recrutement ludique

Il faut dire qu’accueillis par le groupe Adecco, parmi les leaders mondiaux de l’intérim, Yaggo a trouvé le meilleur des écrins pour se représenter. Un petit tour du stand permet de prendre la mesure de la grande variété des méthodes de recrutement imaginées par les entrepreneurs. Que viennent faire, par exemple, ces manettes à disposition du public pour des tests du jeu-vidéo Overcooked, dirigés par un staff tout de toques et de tabliers vêtus ?

ateliers ludiques

Le recrutement passe également par un rapport de proximité avec les candidats

Skilleo est une plateforme de recrutement sur laquelle les candidats peuvent faire une partie de jeu-vidéo pour évaluer leurs soft skills détaille Clovis, animateur de la start-up, entre deux tests. Le principe : faciliter le recrutement à l’aide d’une vision globale de leurs compétences plus ou moins innées en termes de communication, de persévérance ou de leadership (entre autres). Les parties, enregistrées, profitent d’une analyse mi-humaine, mi-algorithmique, dans le but de dresser individuellement le profil de chaque postulant.

Une méthode pleine d’humanité dans sa dimension ludique : “à terme, on voudrait proposer aux recruteurs de jouer avec leurs candidats pour voir si le feeling est présent” projette Clovis. Voir une pratique aussi marginale que le jeu-vidéo s’inviter dans le monde du travail, surtout à une étape importante comme le recrutement, voilà de quoi mettre à l’aise les candidats les plus timides. “Si ça continue comme ça quand je serai grand, je n’ose pas imaginer le nombre de recruteurs avec qui je m’entendrai bien !” s’enthousiasme Jérémy*, petit gamer du haut de ses 12 ans, à l’issue de l’expérience.

Le salon de tous les possibles

Yaggo n’est pas la seule start-up à profiter de l’effervescence de Viva Technology pour élargir ses opportunités. Ce ne sont pas moins de 161 000 connexions business qui se sont établies sur l’ensemble des exposants au cours du salon, et Skilleo n’y échappe pas : “Énormément de profils sont venus nous voir” poursuit Clovis, “que ce soient des investisseurs, des clients ou même des studios de jeux-vidéos avec lesquels nouer des partenariats.” Même les professionnels du jeu-vidéo s’invitent parmi les visiteurs de Viva Technology : toutes les opportunités sont décidément bonnes à prendre !


Recruteurs et jeunes talents en recherche d’emploi ont tout intérêt à se rendre au Lab du groupe Manpower, sous le signe de la thématique “#WorkingToChangeTheWorld”. Entre conférences spécialisées, discours de motivation et rencontres entre jeunes talents et chefs d’entreprises, le troisième cabinet de recrutement au monde ne fait pas les choses à moitié pour inciter l’entrée dans le monde du travail. Au sortir d’un de ces fameux afterworks étudiants, Pauline* ne cache pas sa satisfaction : “J’ai laissé mon CV et ma lettre de motivation à Nathalie Doré [membre du conseil d’administration de BNP Paribas Cardiff, venue présenter son poste et échanger sur les perspectives autour de celui-ci, NDLR], une recruteuse visiblement très engagée dans la cause de la femme. C’est épatant de se voir offrir ce genre d’opportunités pendant un salon, même professionnel !”

#WoGiTech

Les ateliers #WoGiTech réunissent une grande assemblée

Représentante de l’initiative Women & Girls in Tech (#WoGiTech), la susnommée Nathalie Doré s’implique manifestement dans la recherche de jeunes talents aux côtés des partenaires du groupe Manpower. Près d’une cinquantaine de speed job datings par jour, départagés entre eux-mêmes, BNP Paribas ou encore KPMG, tous présents à Viva Technology. “Je suis persuadée que les jeunes talents sont beaucoup plus faciles à trouver qu’on ne veut le croire” déclare l’intéressée en anglais. “Il suffit juste de déclencher les occasions.” Comment ne pas s’enthousiasmer de tant d’horizons ouverts à une jeunesse encore marquée par la crise sanitaire ?

*Les prénoms suivis d’un astérisque ont été modifiés, à la demande des intéressés.

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous aimerez lire

Leave a Comment