Découvrez le métier de motion designer : rôle, études, salaire

Le motion designer est le professionnel à adopter dans vos équipes pour vous démarquer. Véritable artiste-graphiste, il crée des productions visuelles à l‘aide de son expertise et de logiciels sophistiqués. Son but est de satisfaire les besoins du client, avec qui il travaille en étroite collaboration. 

Il saura susciter l’intérêt de l’audience qu’il vise à l’aide d’outils tels que la vidéo, l’animation 2D et 3D ou encore des effets spéciaux. Indispensable à l’ère numérique dans laquelle nous vivons, non ? Lire un contenu est intéressant, mais le visualiser l’est d’autant plus. 

On vous explique pourquoi il saura apporter un vent de modernité nécessaire au sein de votre entreprise et les études conseillées pour devenir motion designer. Recruteur et futur motion designer, à vos stylos !

Le motion designer, un rôle qu’on ne voyait pas venir dans l’équipe

Le motion designer se fondera parfaitement au sein de vos projets. Il s’agit d’un graphiste à la polyvalence remarquable, maîtrisant diverses technologies telles que les effets spéciaux, les animations 2D et 3D ou encore les vidéos. Il saura même embellir du texte ou du son grâce à ses compétences.

Comment se déroule son activité au sein de l’équipe ?

Concrètement, à partir du brief client dressé sous forme de cahier des charges, le motion designer propose 3 étapes à suivre, main dans la main avec le client :

  • Les moodboards. Dans un premier temps, le motion designer propose des moodboards qu’il réalise lui-même. Il s’agit d’une planche tendance pour donner un premier aperçu au client de l’univers qu’il va utiliser. À partir de cette première analyse, le client pourra retoucher ce premier projet et apporter une touche personnelle s’il le souhaite.
  • Le storyboard. Une fois que le client valide les moodboards, le motion designer se lance dans son projet de manière plus élaborée et crée le storyboard. Concrètement, il détaille tous les plans de l’animation imaginée tout comme un travail de monteur qui s’aide de ses séquences au cinéma.
  • Le montage. Le but final est bien évidemment le montage de la réalisation du motion designer. Grâce au storyboard, il pourra fluidifier son rendu à travers toutes les étapes en insistant sur le rendu des images, les transitions ou encore la conception des mouvements. 
faizur-rehman-pHPzdEHN6Os-unsplash

Le motion designer, un artiste tendance à la pointe de la technologie

Afin de mettre en forme toutes ces opérations, le motion designer est à la pointe de la technologie et maîtrise de multiples logiciels dans divers domaines comme la photographie, la vidéo ou encore l’animation. Il se sert notamment de logiciels comme Photoshop, Illustrator, After Effects, Flash, Première Pro, 3DS, Encore DVD et plein d’autres dont seules les personnes issues du métier connaissent. 

Vous l’aurez compris, au-delà d’être un simple graphiste, le motion designer est avant tout un artiste qui se trouve toujours dans l’air du temps afin de proposer les meilleurs résultats possibles et contribue à booster les performances de l’entreprise.

Le motion designer est traditionnellement intégré au sein d’une équipe créative menée par un directeur artistique ou un chef de projet mais il peut tout à fait travailler en freelance.

Il travaille en relation avec des développeurs web, des spécialistes Flash, des animateurs 3D, des illustrateurs, des graphistes vidéo ou encore des designers sonores pour garantir des résultats remarquables. Ainsi, il s’entoure d’autres spécialistes, aussi pour lui permettre d’avoir une certaine unité dans son rendu.

Le motion designer peut se trouver en tant que salarié au sein d’un studio de création, d’une société de production, d’une chaîne TV ou même d’une agence de communication mais il peut tout à fait travailler en freelance comme nous l’avons déjà mentionné.

Quelles sont les études à suivre pour devenir motion designer ?

Idéalement issu d’un bac avec des spécialités en arts appliqués, en science ou en technologie et informatique, le futur graphiste doit théoriquement décrocher un diplôme de niveau bac + 2 au minimum

Généralement, les entreprises recrutent des étudiants diplômés d’école d’arts appliqués ou des étudiants titulaires d’un BTS ou d’un BUT en informatique qui ont suivi une formation complémentaire en design graphique.

Voici quelques exemples de formations pour devenir motion designer : 

Niveau BAC

  •  Maquettiste infographiste multimédia

Niveau BAC + 2

  • BTS Design graphique option communication et médias imprimés, option communication et médias numérique
  • DMA Arts graphiques option illustration, option typographie, option infographie-webdesign

Niveau BAC + 3

  • Diplôme tel qu’un bachelor en graphisme
  • DNA Diplôme national d’art options : communication, design
  • DN MADE diplôme national des métiers d’art et du design mention graphisme, mention numérique 
  • Licence professionnelle métiers du design
    Différents parcours : activités et techniques de communication, conception graphique multimédia
  • Diplôme Ina motion designer
  • BUT MMI – métiers du multimédia et de l’internet

Niveau BAC + 5

  • Diplôme national supérieur des arts décoratifs (ENSAD)
  • Directeur artistique en art graphique et design numérique
  • Directeur artistique en communication visuelle et multimédia
  • DNSEP Diplôme national supérieur d’expression plastique options communication, design

Conseils personnels 

Les formations théoriques paraissent essentielles, mais c’est un métier où la pratique joue un rôle déterminant. Nous vous conseillons d’avoir des projets personnels à côté. Des maquettes à présenter au recruteur afin de lui prouver ce que vaut vraiment votre travail et exposer votre expertise dans certains logiciels ; surtout si vous envisagez le statut de freelance.

C’est bien beau tout ça, mais ça gagne combien un motion designer ?

Tout dépend de l’entreprise avec qui le motion designer travaille et de son niveau d’études. Il est difficile de donner des chiffres exacts. Au commencement, le motion designer peut être payé en fonction d’un travail qu’il fournit, comme par exemple la vente d’un logo.

Pour donner une fourchette indicative

Le salaire se situe entre 2 100 € et 2 300 € pour un salarié débutant et entre 3 300 € et 4 000 € pour un senior. 

Pour les freelances, le salaire est généralement compris entre 2 600 € et 5 800 € surtout si le motion designer a une spécialité comme l’illustration ou l’animation par exemple ; d’où l’importance de se développer avec des projets personnels.

Vous n’avez plus qu’à vous lancer !

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous aimerez lire

Leave a Comment