Pango.fr-Agence N° 1 spécialisée SXO,SEO+UX

5 conseils d’UX writing pour améliorer la conversion de votre site

L’UX writing est un élément de plus en plus important dans l’élaboration d’une stratégie UX réussie. Voici 5 conseils pour maitriser l’art de l’UX writing.  

Qu’est ce que l’UX writing?

L’UX writing est une branche du copywriting (conception-rédaction) spécialement destinée à améliorer l’expérience utilisateur (UX). Elle a pour objectif de faciliter l’interaction avec l’utilisateur tout en créant une atmosphère agréable et rassurante.  

L’UX writing intervient dans l’ensemble des blocs textes apparaissant dans votre site web: fiches produit, formulaires, landing pages, messages d’erreur… 

 

Le travail de l’UX writer se résume à répondre aux attentes des utilisateurs avec précision tout en adaptant son style d’écriture au support, à la cible, mais surtout à chaque situation.   

Ce dernier collabore étroitement avec l’UX designer dès la naissance du site web ou de l’application mobile. 

Nos 5 conseils d’UX writing

1) Utilisez un wording précis et concis au bon moment

La première chose à prendre en compte pour définir le bon wording est le langage propre à votre cible. On ne s’adresse pas à des adolescents comme on s’adresse à des séniors, ni à un public féminin comme à un public masculin. Plus on sera précis dans l’identification de notre cible et plus le wording sera adapté et efficace. 

Une fois ce facteur validé, reste à bien choisir l’emplacement idéal de chaque élément “texte”. Par exemple, l’erreur la plus courante est de placer les CTA (Call-to-action) trop tard dans le parcours de l’utilisateur. 

Attention ! Si vous proposez des versions traduites de votre offre, pensez à vérifier que cela n’altère en rien le design de votre interface. 

2) Dialoguez naturellement avec vos utilisateurs

Le meilleur moyen de créer un lien solide avec les utilisateurs est de dialoguer le plus spontanément possible. Votre interface est personnifiée ; elle a sa propre personnalité !

Dans un souci de cohérence, vous devez employer le même type de langage dans tous les recoins “texte” présents sur votre site (même les plus courts !).

Portez une attention particulière aux choix des mots utilisés dans vos messages d’erreur.

3) Repérez les temps forts de l'interaction

La conversion de votre site se joue à des moments clés de l’expérience utilisateur. Il faut impérativement les repérer pour ainsi porter une attention particulière au wording à adopter. 

En effet, généralement, l’utilisateur ne va pas se braquer pour un mot ou une expression maladroite, sauf si cela se produit à un moment critique de sa visite tel que le tunnel d’achat. 

Si vous adoptez un ton léger pour exprimer une erreur de paiement, l’utilisateur peut se sentir frustré, déçu ou pire… en colère!  

4) Adoptez les codes populaires de la lecture numérique

Les utilisateurs ont petit à petit construit une façon commune de communiquer et de lire sur les plateformes digitales. Pour un UX writing performant, il est important de prendre en compte ces codes particuliers :

  • Les éléments de design sont plus lisibles pour l’utilisateur 
  • Le temps de lecture est de plus en plus court
  • Les phrases et paragraphes ne sont pas lus mais survolés rapidement à la recherche de mots clés
  • Les utilisateurs ne cliquent pas s’ils ne comprennent pas précisément le contenu 

5) Éviter les mots techniques

Les mots techniques sont ceux d’un langage expert, d’un jargon de métier. Il peuvent également être issus du langage web, souvent ignoré du grand public.

Si certains mots vous semblent évidents, n’oubliez pas que vous vous adressez à un public généralement extérieur à votre domaine.

En UX writing, il est important d’adopter un vocabulaire commun, simple et précis.

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous aimerez lire

Leave a Comment