Pango.fr-Agence N° 1 spécialisée SXO,SEO+UX

Comment optimiser un article en SEO ?

Les zones chaudes du SEO

Cet article va rentrer un peu plus en détail sur les optimisations que l’on peut réaliser sur un texte destiné à être publié sur le web. Nous allons vous donner les clés pour optimiser un article de manière pratique

On appelle les zones chaudes les différentes balises sémantiques que l’on optimise dans le but d’aider Google à comprendre ce dont on parle. Autrement dit, ce sont les zones d’une page web qui ont le plus de poids pour le référencement. 

Qu’est-ce qu’une balise ?

Avant d’aller plus loin, il est important de comprendre ce dont il est question. Les balises sont utilisées dans le code HTML d’une page web. C’est un langage descriptif que l’on manie pour structurer le contenu d’une page. Cela peut correspondre au niveau de titre, au texte, aux images, etc. Pour le rédacteur web, c’est une façon d’habiller son texte brut, et de l’adapter pour qu’il soit lu plus facilement par Google. 

Le balisage HTML est vraiment la base de l’optimisation SEO d’un article. Il doit respecter une syntaxe simple : 

  • On commence par ouvrir un premier chevron comme ceci : < ;
  • Ensuite il faut intégrer le nom de la balise qui nous intéresse, par exemple : <title ;
  • On peut également ajouter des attributs, mais cela ne concerne pas toutes les balises ; 
  • Et puis on referme la balise avec un second chevron, ce qui dans notre exemple finit par donner : <title>. 

La balise Title

La balise que nous allons vous présenter correspond au titre HTML d’une page web. C’est un des éléments les plus importants pour le référencement. Celle-ci détient un poids énorme lorsque Google vient analyser votre page. Le Title ne sera pas visible dans votre article mais apparaîtra dans la page des résultats de Google comme suit :

Le Title s’affiche en bleu dans notre exemple. Le code HTML pour un tel affichage est le suivant : <title> Chaussure de sport homme – </title> .

On optimise une balise title en intégrant des mots ou expressions clé pour la page web en question. L’idéal est de retrouver le mot-clé au début de la balise. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le choix des mots-clés, nous avons écrit un article spécialement sur ce sujet.

 On conseille dorénavant de faire en sorte que le Title ne dépasse pas les 70 caractères, si ce dernier est trop long, les robots de Google risquent de choisir eux-mêmes le title en piochant dans votre contenu. Dans ce cas, vous n’aurez pas la main mise par rapport à votre visibilité sur la page des résultats. 

La balise Meta Description

Il y a plusieurs choses à savoir concernant cette balise. Déjà, il s’agit du texte en blanc sur l’exemple des chaussures de sport. Son codage HTML s’écrit comme cela : <meta name”description” content=”Découvrez la collection de <strong>chaussure de sport</strong> homme sur …>. 

Encore une fois, cette balise ne sera visible que sur la page des résultats de Google, mais ça ne réduit pas pour autant son importance. Il faut savoir qu’elle n’influence pas directement le référencement de votre page, mais elle le fait plutôt de manière indirecte. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, après de nombreux abus, désormais la balise meta description n’a plus de poids en SEO pour Google, on entend par là qu’elle ne sera pas prise en compte dans le classement de votre page. 

Par contre, restant visible pour les internautes, celle-ci peut grandement influencer votre taux de clic en incitant les utilisateurs à cliquer ou non depuis la page des résultats. Donc, indirectement, cette balise continue d’être importante pour votre référencement. 

Il faut qu’elle soit attractive sans dépasser les 160 caractères, la meta description se raccourcit d’année en année.

Les niveaux de titres

On parle maintenant de la structuration du texte grâce aux balises <hn>. Six balises existent, de h1 à h6, elles sont visibles dans le contenu de votre page. Cela représente simplement les niveaux de titres, sous-titres et intertitres de votre article. Les moteurs apprécient cette structuration.

Les balises hn ont deux fonctions. La première est de permettre à Google de comprendre la structure du texte et surtout la thématique de l’article. La seconde est de permettre au lecteur de parcourir facilement votre article lorsqu’il le scanne dans un premier temps. De cette façon, il peut accéder plus précisément à ce qu’il l’intéresse.

La balise H1

Les mots qui seront compris entre les balises <h1> et </h1> enverront un signal à Google, il comprendra que c’est le titre éditorial de votre article. Cette balise doit idéalement comporter votre mot-clé principal. Celui-ci sera visible par vos lecteurs, on préconise d’ailleurs de proposer un titre H1 différent du Title. Le titre H1 est à travailler avec soin, car il a une énorme influence sur le classement de la page web. Influence de plus en plus grande, car nous sommes en train de nous apercevoir peu à peu qu’il arrive parfois que Google choisisse le titre H1 comme Title pour la SERP… 

Les balises H2 à H6

Toutes les balises doivent comporter les mots-clés secondaires ou des expressions propres au champ lexical de votre article. Normalement, la structuration des balises hn permettent aux robots de Google et aux internautes de comprendre les sujets qui sont abordés dans votre contenu uniquement grâce aux différents niveaux de titres. 

L’attribut Alt pour les images

Lorsque vous agrémenter votre texte d’une image, il est très important d’intégrer le mot-clé référent dans l’attribut alt d’une image. Le problème est que Google ne sait pas encore lire les images aussi bien que les mots présents dans votre texte. Il faut absolument lui faire comprendre le sens de votre image. Essayez de décrire ce que représente l’image. Travailler l’attribut alt d’une image n’est nécessaire que pour celles qui sont les plus importantes pour votre contenu. 

La balise strong

Il s’agit de la mise en gras de certains éléments du texte. Les moteurs de recherche accordent de l’importance à cette balise. Elle est d’ailleurs visible dans l’exemple donné sur la balise meta description, plus haut dans l’article.

Si vous placez intelligemment cette balise, sans en abuser bien sûr, cela peut avoir une influence sur votre classement. Veillez à ce que votre texte reste toujours le plus lisible possible pour les internautes, ne bourrez pas le texte de mots-clés en gras. Ce n’est pas agréable pour la lecture, et puis les robots de Google peuvent s’en rendre compte et vous pénaliser si vous cherchez à surexploiter cette technique. 

Les liens

Les liens représentent un gros sujet à eux seuls, mais nous allons parler ici de l’essentiel à savoir pour ceux qui souhaitent simplement optimiser un texte en SEO. 

Les ancres de lien

Sachez tout d’abord que vous pouvez intégrer des liens internes à l’intérieur de votre contenu. Il faut veiller au texte des ancres de liens. L’ancre de lien est simplement le texte sur lequel l’internaute va cliquer. Nous conseillons de bien choisir le mot cliquable, car de cette manière, vous améliorez le référencement de votre page sur l’expression choisie. Ce qu’il ne faut pas faire en revanche, c’est de choisir une expression abstraite comme “cliquez ici” par exemple. Mettre en valeur l’expression “cliquez ici” n’apporte rien à votre contenu, parce que Google prête une attention particulière au texte de vos ancres ! 

Quel est le nombre de liens idéal ?

Il n’y a pas vraiment de nombre idéal, ni de nombre maximum ou de minimum à respecter. Évidemment, le but n’est pas d’abuser des liens pour en mettre partout et ainsi rendre votre contenu illisible. En tout cas, il faut quand même faire en sorte d’en placer un minimum vers d’autres contenus qui ont un lien avec votre page. 

Peut-on placer des liens externes ?

Vous pouvez tout à fait placer des liens externes qui renvoient vers d’autres sites que le vôtre. C’est d’ailleurs conseillé. On le sait bien, cela peut faire peur dans la mesure où le visiteur peut potentiellement partir de votre site web en cliquant sur un lien externe, mais il y a certaines techniques qui permettent d’éviter cela. Par exemple, si vous souhaitez intégrer un lien externe dans votre texte, vous pouvez le placer plutôt vers la fin qu’au début, pour que le lecteur ait eu le temps de bien lire votre contenu avant de partir. En tout cas, les moteurs apprécient l’échange entre différents sites web, cela peut être tout à fait bénéfique pour vous tant que vous n’envoyez pas du jus vers un concurrent direct.

Quelles sont les optimisations les plus importantes ?

Avec cet article, vous avez accès à de meilleures connaissances en ce qui concerne l’optimisation SEO d’un article. Ce sont des conseils qu’il faudra dorénavant prendre en compte lorsque vous vous pencherez sur un nouveau texte. En résumé, ce qu’il faut retenir : 

  • Optimisez votre title grâce à un mot-clé déterminé en amont ;
  • Rédiger une meta description qui donne envie à l’internaute de cliquer ; 
  • Prêter attention à la structure des niveaux de titres, tout en y intégrant vos mots-clés ;
  • Renommer les images quand vous en utiliser pour illustrer votre texte ; 
  • Mettre les mots importants en gras pour envoyer un signal à Google ;
  • Placer des liens avec un bon texte d’ancre. 

Vous pouvez désormais essayer ces petites astuces sur vos articles, et ainsi voir leurs effets sur le référencement de vos pages web optimisées. Sachez que ce n’est pas tout, le référencement étant un domaine très large, il reste encore plein de choses à apprendre. Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous invitons à consulter notre blog : https://pango.fr/blog

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous aimerez lire

Leave a Comment